Jeunesse et Gouvernance foncière en Afrique: Promouvoir la sécurisation foncière

Ph/DR : Photo de famille des participants CIGOFA 2020 au Bénin

L’Hôtel Noah Garden de Cotonou abrite du 17 au 19 décembre  2020, une Conférence internationale sur la Gouvernance Foncière au profit des jeunes en Afrique (CIGOFA). «Jeunesse et Foncier : Défis et Perspectives durable pour une économie durable des Etats africains», c’est le thème de la première édition de cette conférence dont l’objectif est de mettre sur pied un creuset d’échanges entre jeunes africains partageant les mêmes aspirations sur la gouvernance foncière.

La démographie galopante dénombre 1, 2 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans, soit une personne sur 6 dans le monde en 2015. Et d’ici 2030, date butoir pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le nombre de jeunes devrait doubler de 7 % pour atteindre près de 1,3 milliards. «Si on ne se concentre pas, de plus en plus, sur la thématique jeune, la création des moyens de subsistance pour ces jeunes, dépendra de beaucoup, du secteur agricole qui emploi en moyenne 54% de la population  active dans la plupart des pays africains » avertit M. Antoine Houédji, Coordonnateur de YILAA Bénin.

L’un des obstacles les plus importants auxquels ces jeunes sont confrontés dans le secteur de l’agriculture est l’accès à la terre. Et à la méconnaissance des métiers du foncier tiennent intrinsèquement liés à l’inadéquation  des offres de formation en matière foncière et à la demande du marché.

PH/DR- M. Antoine Houédji, organisateur de CIGOFA 2020 au Bénin

«Une situation qui va probablement changer à mesure que les jeunes deviennent plus actifs pour exiger des changements globaux et systémiques internes. Pour relever donc ce défi, il est important de créer des creusets d’échanges et de partages d’expériences afin de donner espoir aux jeunes et de renforcer leurs capacités à identifier les opportunités à saisir dans le secteur de la gouvernance foncière » a déclaré, M. Houédji.

«Jeunesse et Foncier : Défis et Perspectives durable pour une économie durable des Etats africains » c’est le thème autour duquel  s’articulent des sous-thèmes de recherches ci-après : la Gouvernance foncière et le Genre ; le Foncier et l’Emploi, le Foncier et les  Collectivités locales ; le Foncier et l’Agriculture ; le Foncier et la Collecte des données  et le rôle et l’implication des jeunes dans la gouvernance foncière.

«L’Agriculture et les secteurs connexes constituent indiscutablement des domaines porteurs de développement. L’accès à la terre au profit des jeunes constitue un moyen efficace de mettre en valeur ces domaines aussi stratégiques. Et les opportunités qui s’offrent aux jeunes dans le foncier sont énormes. Aussi, faudra-t-il mettre en œuvre des politiques adaptées résolument tournées vers la réalisation des ODD » souligne le prof Amadou Kah (MC) de l’Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal), Représentant du Point focal NELGA Afrique de l’Ouest francophone.

«En outre, l’accaparement des terres à grande échelle en Afrique, continue à priver les jeunes de grandes opportunités de s’investir dans le foncier. Cet état de fait, nous place dans l’obligation de définir les voies et moyens  pour endiguer le fléau et promouvoir la sécurisation foncière pour cette tranche de la population » ajoute-t-il.

Pour le Représentant du Directeur général de l’Agence nationale du Domaine et du Foncier (ANDF), la jeunesse représente la force, la vigueur, la lumière et l’espoir. «Et lorsque la jeunesse décide de s’investir sur la terre, je crois que l’avenir devient assuré » déclare Sagbadja Hugues, du Département de Formation, Renforcement des capacités à l’ANDF.

L’objectif de cette conférence internationale est de mettre sur pied un creuset d’échanges entre jeunes africains partageant les mêmes aspirations sur la gouvernance foncièreIl s’agit de créer une synergie d’actions de jeunes pour faciliter leur accès à la terre et d’aider les politiques et les Etats à pouvoir trouver des solutions pour le réel développement de l’Afrique.

Ainsi, trois jours durant, les acteurs béninois du foncier  et ceux venus d’ailleurs, vont échanger sur les directions de comportements et de bonnes pratiques aux fins de répondre aux préoccupations précitées.

L’édition 2020 de la CIGOFA est statutaire. Elle va jeter les bases d’une conférence périodique.

PH/DR-: Les points focaux YILAA présents à Cotonou

YILAA en question ?

YILAA (a dynamic yourth for land – en français, l’Initiative des jeunes pour la gouvernance foncière en Afrique) est une organisation non gouvernementale internationale.  Répartis dans une vingtaine de pays en Point focal pays. Cette première édition de la CIGOFA 2020 organisée par YILAA Bénin, a accueilli entre autres : YILAA Burkina Faso, YILAA Côte-d’Ivoire,  YILAA Ghana, YILAA Kenya,  YILAA Mali, YILAA Nigéria, YILAA RDC et YILAA Sénégal.

ASSANKPON Aline

LA REDACTION
Author: LA REDACTION



Laisser un commentaire

Translate »