Jeunesse et Gouvernance Foncière / CIGOFA 2020 : Les recommandations de Cotonou

Interview de Clôture de la CIGOFA.

Du 17 au 19 décembre 2020, l’Hôtel Noah Garden de Cotonou a abrité une Conférence internationale sur la Gouvernance Foncière au profit des Jeunes en Afrique (CIGOFA-2020). «Jeunesse et Foncier : Défis et Perspectives durable pour une économie durable des Etats africains». Les travaux des deux premiers jours ont abouti à des recommandations pertinentes à la satisfaction générale du Coordonnateur international YILAA (a dynamic yourth for land in Africa), Antoine Houédji et des points focaux YILAA présents à Cotonou.

A l’issue des assises de Cotonou, les recommandations de CIGOFA 2020 s’articulent autour de formulations pertinentes  pour contribuer à l’émergence de cette gouvernance foncière axée sur les jeunes de l’Afrique. Il s’agit entre autres de : vulgariser les textes juridiques relatifs aux jeunes : la charte de l’Union Africaine pour les jeunesses  et l’agenda 2063 et l’intégration régionale foncière ; initier des jeunes au foncier agricole ; sensibiliser  et former les jeunes ; promouvoir  les exemples de bonnes pratiques ; partager la connaissance sur le changement climatique ; créer des emplois liés à l’utilisation de la nouvelle technologie de l’information et communication ; faciliter l’accès au fonds destiné au changement climatique en faveur des jeunes et organisations des jeunes ; promouvoir la participation des jeunes dans l’innovation entrepreneuriale, au développement de l’agriculture ; faire confiance aux jeunes en les faisant participer en tant qu’acteurs dans une dynamique de participation axée sur le genre ; amener les autorités administratives de nos pays, à travers des plaidoyers, à prendre en compte les jeunes dans la mise en œuvre de la loi foncière ; impliquer activement les autorités coutumières, à travers des plaidoyers ; organiser CIGOFA dans les YILAA pays ; former des leaders fonciers dans nos différentes localités pour servir de relais afin que Yilaa puisse procéder à l’évaluation des lois et comprendre si les mesures juridiques sont bénéfiques

et promouvoir l’utilisation des Smartphones pour créer les archives fonciers dans les divisions foncières urbaines et rurales.

Enfin, les participants de CIGOFA   2020  recommandent pour les prochaines conférences, qu’il y ait un maximum de solutions pour enrichir les plénières pour une participation inclusive et que YILAA entreprenne des démarches pour introduire cette spécialité du foncier dans les universités béninoises et africaines.

Rappelons que YILAA (a dynamic yourth for land in Africa – en français, l’Initiative des jeunes pour la gouvernance foncière en Afrique) est une organisation non gouvernementale internationale.  Répartis dans une vingtaine de pays en Point focal pays, M. Antoine Houédji est le Coordonnateur international. Organisée par YILAA Bénin, CIGOFA 2020 a accueilli à Cotonou, YILAA Burkina Faso, YILAA Côte-d’Ivoire,  YILAA Ghana, YILAA Kenya,  YILAA Mali, YILAA Nigéria, YILAA RDC et YILAA Sénégal.

Extrait de http://www.l-integration.com/2020/12/22/jeunesse-et-gouvernance-cigofa-2020-les-recommandations-de-cotonou/

LA REDACTION
Author: LA REDACTION



3 commentaires

Laisser un commentaire

Translate »